Chute du prix du CACAO : les mesures de soutien du gouvernement aux producteurs

Economie  |   | www.gouv.ci

Le Président du Conseil d’Administration (Pca) du Conseil du Café-Cacao (CCC), Lambert Kouassi Konan a animé le 30 mars au Plateau, une conférence de presse relative à l’annonce officielle de la campagne intermédiaire 2017 du cacao et des mesures d’accompagnement du Gouvernement aux producteurs. Pour cette campagne intermédiaire qui démarre officiellement le samedi 1er avril 2017, sur toute l’étendue du territoire national, il a annoncé que le prix bord champ est fixé à 700 FCFA/Kg.

Relevant que la baisse du prix de la campagne intermédiaire estimé à 30 % est liée à la baisse importante du prix au plan international, qui est passé notamment de 1850 FCFA à 1200 FCFA et à la surproduction qui s’accumule au port, M. Lambert Kouassi Konan a annoncé les efforts consentis par le Gouvernement et sa structure, afin de parvenir à l’amélioration substantielle des conditions de vie des producteurs. 

Ainsi, a-t-il mentionné, « l’Etat et le Conseil du Café-Cacao ont fait des efforts en revoyant à la baisse les prélèvements fiscaux et parafiscaux ». Ainsi, « la taxe d’enregistrement au titre de la campagne intermédiaire 2016-2017 est passée de 5% à 0% et la parafiscalité passe de 2,4% à 1,685% ». En outre, a-t-il fait remarquer, il faut noter en autres des mesures d’accompagnement, notamment, « le dispositif de contrôle des prix et de la qualité est maintenu, pour lutter contre les pratiques des opérateurs véreux et la fuite transfrontalière du cacao ; la mise en œuvre de la péréquation transport permettra aux opérateurs de percevoir, le juste prix des frais de transport supportés, pour l’évacuation de leur produit vers les ports ». 

Selon le Pca du CCC, ce sont « plus de 43 milliards de FCFA de sacrifice consenti par l’Etat » en soutien aux producteurs.

Pour sa part, le Directeur général du CCC, Massandjé Touré-Litsé, a annoncé une prochaine concertation entre la Côte d’Ivoire et le Ghana à l’effet de mutualiser les efforts face à la déprime des cours à l’international. Toutefois, a-t-elle signalé, « il n’aura pas de fuite » du cacao ivoirien vers d’autres horizons.

Pour rappel, lors de la campagne principale 2016-2017, lancé le 1er octobre 2016, le prix minimum garanti avait été fixé à 1 100 FCFA le kilogramme de cacao.

Par ailleurs, grâce aux efforts du Gouvernement, les producteurs ont perçu depuis 2012, des revenus cumulés de l’ordre de 7.115 milliards à la date du 26 mars 2017.

Nos événements

Ils nous font confiance

    • ACCOR
    • ADEMAT
    • AERIA
    • AIR FRANCE
    • AIR LIQUIDE
    • AMBASSADE DE FRANCE
    • ANRMP
    • ASCOMA
    • BICICI
    • BOA CI
    • BRVM
    • BULL
    • BUREAU VERITAS
    • BURIDA
    • CANAL PLUS
    • CCESP
    • CCI Alsace
    • CCI LORRAINE
    • CCI Val d'Oise
    • CCI Val de Marne
    • CCIP
    • CCIR
    • CCI_Sien et Marne
    • CEMOI
    • CEPICI
    • CES CI
    • CHAMCO_CI
    • CHRONOPOST
    • CIE
    • CIPREL
    • CITYSPORT
    • COCITAM
    • COLAS
    • COLINA
    • Carrefour Côte d'Ivoire
    • DELMAS
    • DHL
    • FOXTROT
    • FratMat
    • G4S
    • Les brasseries Ivoiriennes
    • Louis Dreyfus Commodities
    • NOVELVY
    • Playce Marcory
    • RMO
    • Renault
    • SCHNEIDER ELECTRIC
    • SERVAIR ABIDJAN
    • SETACI
    • SGBCI
    • SIB
    • SIFCA
    • SIGASECURITE
    • SIMAT
    • SODECI
    • SONACO
    • SOPRODA
    • SOTACI
    • TOTAL
    • XEROX
    • YAHIMI

© 2017 CCI FRANCE COTE D'IVOIRE